Aujourd’hui, découvrons la peinture acrylique !

De quoi est composée la peinture acrylique et sous quelle forme ?

La peinture acrylique est un mélange de pigments, d’eau et de résine acrylique (plastique). Elle existe en tubes ou en pots, de plusieurs contenances.

Comment s’utilise la peinture acrylique  ?

Pour peindre à l’acrylique, on utilise des pinceaux (synthétique ou soie de porc) ou des couteaux et de l’eau pour la diluer. Certains y ajouteront divers médiums pour obtenir des effets particuliers (retarder le séchage, épaissir, fluidifier…), mais pour débuter, de l’eau et de la peinture sont suffisants. L’acrylique est un médium très polyvalent. Il peut se travailler en épaisseur, au couteau ou au pinceau, et très dilué pour jouer avec les transparences comme à l’aquarelle.

Sur quel support peint-on à l’acrylique ?

Tout support assez épais peut faire l’affaire : carton, papier (au moins 160 g), toile, papier kraft, bois… Le support peut être préparé au gesso pour uniformiser la surface et éviter que le support n’absorbe les premières couches de peinture. Une fois la peinture sèche, un vernis peut être appliqué pour la protéger d’impacts éventuels.

Les principales contraintes de l’acrylique

  • Le séchage rapide de l’acrylique peut aussi être considéré comme une contrainte dans la mesure où il est difficile de réaliser des fondus de matière comme à la peinture à l’huile (voir article sur peinture à l’huile) car la couche précédente aura commencé à sécher avant d’apposer la seconde. Pour pallier à cela, on peut mélanger l’acrylique avec un medium retardant le séchage. Sans médium de ce type, on peut aussi se rapprocher d’un fondu en utilisant une brosse sèche : on prélève un peu de matière avec le pinceau et on vient frotter la surface, puis on applique une seconde couleur qui se fond avec la première, plus par mélange optique que par fondu réel.
  • Une fois sèche elle ne peut être retirée. On ne peut que la recouvrir. Ce n’est pas forcément une contrainte pour le tableau en tant que telle, mais plutôt pour le matériel. Le nettoyage des pinceaux doit d’ailleurs être effectué avec précaution pour éviter des résidus de peinture qui, une fois secs, ne partiraient plus. De même, les vêtements doivent être protégés par des tabliers, comme avec la plupart des peintures.

Les principaux atouts de l’acrylique

  • On la dilue et la nettoie à l’eau (odeur très discrète)
  • Comme elle est composée d’eau, elle sèche très vite (quelques minutes, à quelques heures selon l’épaisseur). Cela permet de gagner du temps entre deux couches.
  • Elle permet des repentirs : une erreur peut être recouverte très facilement.
  • On peut facilement l’associer à d’autres médiums (peinture à l’huile, aquarelle, pastel, gouache, encres, sable, papier…).

Si vous n’avez pas de préférence, je conseille vivement la peinture acrylique pour débuter en peinture. Elle est confortable à l’usage (notamment au niveau des odeurs) et assez intuitive.

Pour d’avantage d’information, n’hésitez pas à me contacter  par email ou par téléphone. Et si l’aventure de la peinture acrylique vous tente, vous pourrez l’expérimenter à l’atelier, soit dans les cours hebdomadaires techniques peinture, soit sous forme de cours particuliers à travers un forfait initiation 6H par exemple.

Les autres articles pour découvrir une technique de peinture :