Aujourd’hui, découvrons le pastel sec !

portrait pastel sec

Il existe deux types de pastel : le pastel sec et le pastel gras. Je vous propose pour cet article une présentation du pastel sec. Le pastel à l’huile fera l’objet d’un prochain article.

De quoi est composé le pastel sec et sous quelle forme ?

Le pastel sec est un mélange de pigments (couleur), d’une charge (craie ou plâtre) et d’un liant (gomme arabique) dont la quantité va conditionner sa dureté. Il existe donc des pastels durs fortement dosés en gomme arabique, et des pastels tendres dont la charge en liant est moindre. Ces derniers sont plus friables et permettent de travailler en matière. Sur un même tableau, on peut utiliser les deux types de pastels secs mais on commencera plutôt par les pastels durs, les pastels tendres étant difficilement recouvrables par un pastel dur. Les pastels existent sous diverses formes, les plus courantes étant les bâtonnets et les crayons.

Comment s’utilise le pastel sec  ?

Il s’applique directement sur le support avec la tranche du bâtonnet pour couvrir de larges zones ou avec la pointe du bâtonnet ou du crayon pastel pour des effets graphiques ou peindre les détails. Le mélange des couleurs se pratique en frottant une nouvelle couleur sur une couche déjà posée. Il peut s’estomper à la main ou avec une estompe de papier, un pinceau, ou un chiffon… mais attention de ne pas le faire systématiquement. Il est important de laisser des zones de matière sans estomper.

Sur quel support peint-on au pastel sec ?

Le pastel se travaille sur papier essentiellement et nécessite d’être fixé à différentes étapes de la peinture avec un fixatif, puis d’être protégé dans un cadre sous verre. Une laque à cheveux peut faire l’affaire, bien qu’elle jaunisse avec le temps. Sinon, il existe des fixatifs spécifiques dans les magasins de beaux arts. Différents types de papiers existent permettant une accroche et des effets de matières différents. Cela reste à tester !  Les papiers colorés apportent une unité directe à la peinture et certains ont l’avantage de présenter une valeur intermédiaire (gris, beige, marron clair, bleu clair…) qui facilitera le travail des ombres et des lumières au pastel.

Les principales contraintes du pastel sec

  • Il est très salissant, surtout quand il est tendre. Le travail du pastel demande donc certaines précautions :
    • s’essuyer les mains régulièrement entre deux couleurs de valeur différentes (par exemple, ne pas prendre un bâtonnet blanc avec des mains pleines de noir)
    • ne pas laisser traîner sa manche sur le support au risque d’effacer sa peinture et de salir ses vêtements (cela dit, cela part relativement bien au lavage). Dans ce cas, le travail sur chevalet facilite le travail. On utilise un bâton comme repose main pour revenir préciser un endroit, ou on apprend à apposer son petit doigt en guise de tuteur.
  • Il est très volatile. Bien que l’on fixe le pastel, la surface reste fragile. Aussi pour préserver une peinture au pastel sec, il est recommandé de la mettre sous verre. Si vous préférez peindre sur toile, je ne recommande pas ce médium.

Les principaux atouts du pastel sec

  • Il nécessite très peu de matériel (papier, bâtonnets et crayons, chiffons et estompes). Éventuellement un chevalet mais avec certaines précautions on peut l’utiliser à plat sur une table. Pas besoin d’eau (même si les effets de l’eau sur le pastel peuvent être intéressants, mais pour débuter et bien comprendre le travail du pastel, je ne conseille pas tout de suite !).
  • L’exécution au pastel peut être assez rapide car il n’y a pas de phase de séchage, en dehors des étapes de fixation des pigments.
  • Les erreurs peuvent être facilement recouvertes.
  • On peut créer des effets de matière très variés : de très lisses à très vibrants en passant par des effets floutés.
  • Il peut être associé à d’autres médiums mais plutôt en application finale (le pastel ne pouvant être recouvert, à moins de vouloir créer des effets particuliers de matière).

Voilà, j’espère que cela vous aura un peu éclairé sur ce medium. En résumé, si vous n’avez rien contre le fait de mettre votre peinture sous verre ni d’avoir de la poudre sur les mains, c’est un medium très intéressant et agréable à utiliser !

Pour d’avantage d’information, n’hésitez pas à me contacter  par email ou par téléphone. Et si l’aventure du pastel sec vous tente, vous pourrez l’expérimenter à l’atelier, soit dans les cours hebdomadaires techniques peinture, soit sous forme de cours particuliers à travers un forfait initiation 6H par exemple.